Studs - Day archetype, nacre and silver

Studs - Ligne de jour

Le bouton d’homme est percé de quatre trous qui le fixent solidement à la chemise. Son diamètre est généralement de 11mm, dans la chemiserie. Sa partie supérieure se singularise par une gravure ou un bourrelet plus ou moins épais, selon qu’il soit chic ou plus sport.

TTC230,00 €HT191,67 €
Délais de livraison: 
7 jours - Fedex (Envoi standard : France : 10€ / UE : 15€ / hors UE : 25€)
cabochons en nacre franche
liens en argent
boutons de plastron ou studs, faits à la main à Paris
diamètre 8mm
set de 4 studs
Apparat

Il se réfère aux instants de mondanité comme aux grands moments de la vie et constitue une des catégories opérantes dans les collections Samuel Gassmann, avec le négligé, le jour, le soir, le sport. Les boutons d'apparat sont réalisés à partir de matériaux anciens (corail, ivoire, sesterce), en cela précieux parce qu'ils portent la mémoire d'un usage et d'une tradition. Ils sont édités en nombre limité.

Boutons

Après le fermail (agrafe de métal rassemblant les deux parties d’un vêtement), ou la couture bord à bord à défaire et refaire inlassablement, le bouton fait son apparition en rangée au XIVe siècle, pour resserrer les manches du coude au poignet. Il s’impose peu à peu comme un élément de distinction (pour les dames de la Cour, pour les costumes de la marine et de l’armée) avant de devenir un objet de mode toujours plus élaboré. Les premiers boutons de nacre fleurissent au XIXe sur le devant des gilets romantiques.

Coquillages

Ce sont les complices des boutons, leurs meilleurs amis. La nacre qui tapisse l’intérieur de la coquille est le matériau fétiche de l’artisan boutonnier. Les principaux coquillages producteurs de nacre sont l’huitre perlière, avec sa nacre franche, immaculée, utilisée pour les boutons de jour, sa nacre grise pour le soir, le burgau et son intérieur vert, le troca qui présente un coloris naturel beige sable, le clovisse (également appelé palourde).