Cufflinks, Blue-capped tanager - mother-of-pearl, epoxy resin and silver links

Tangara à tête bleue

Stratégies de séduction, de camouflage, parure, plumage, luxe de détails, couleurs et formes hypnotiques, variétés des chants, des vols ou des postures : les piafs sont forts, leurs apparitions toujours remarquées et Samuel Gassmann capture un peu de leur magie le temps d’une collection volatile.

 

TTC260,00 €HT216,67 €
Délais de livraison: 
7 jours - Fedex (Envoi standard : France : 10€ / UE : 15€ / hors UE : 25€)
nacre franche & résine époxy
liens en argent
fait à la main à Paris
diamètre 11 mm
Couleur(s)

La couleur est périssable. Il faut le dire, « avant que ne s’évanouissent dans l’éternité du silence jusqu’aux couleurs mêmes de nos souvenirs » (Gérard de Nerval). Les cheveux blanchissent, les teintes passent et cet état transitoire est bien propre à la couleur si l’on se réfère à la première acceptation du mot. Nous voilà rassurés. Couleur vient du latin color, et se rattache au groupe de celare : cacher, ne pas dévoiler. La couleur dissimule, recouvre la surface des choses. La couleur est une deuxième peau. Comme toute matière, elle est donc soumise au travail du temps. Si on l’a ensuite appréhendée comme une fraction de la lumière, mesurée en longueur d’ondes, et plus récemment, comme la sensation d’un effet coloré reçu par l’œil et perçu par le cerveau, la couleur est aussi et surtout culturelle. Elle vaut pour certains par le nuancier ; les rouges, les jaunes, les bleus qui s’y rattachent délimitent un périmètre de compréhension. Dans d’autres cultures, ce qui fait que la couleur est telle, est de savoir si elle est sèche ou humide, lisse ou rugueuse, tendre ou molle ; autant de paramètres qui importent et la désigne. Des approches que les boutons peuvent toutes revendiquer.

Us (et coutumes)

Réhabiliter les formes et les usages.